Les optimistes meurent en premier

Par Susin Nielsen, les éditions de la Courte Échelle, 304 pages, 16,95$tx

les optimistes meurent en premierDepuis qu’une tragédie a frappé sa famille, Petula est obsédée par la sécurité. La jeune fille de seize ans est déterminée à rester sur ses gardes en tout temps, même si cela implique de perdre sa meilleure amie et de vivre une vie faite de contraintes et d’angoisse. Puis, dans un atelier d’art-thérapie, Petula rencontre Jacob. Malgré qu’il ait lui aussi survécu à une catastrophe, il est exceptionnellement sûr de lui et a toujours un sourire accroché aux lèvres. La jeune fille est d’abord repoussée par son optimisme outrancier, mais elle ne peut faire abstraction de la chimie qui opère entre eux. Bientôt, les barrières qu’elle a si habilement érigées vont s’effondrer une à une. Et l’envie de s’ouvrir aux dangers de l’amour et de la vie va commencer à poindre.

Thèmes:
Famille, anxiété, amour, humour, résilience
Public cible:
À partir de 14 ans

Prix et distinctions
Sélection des livres jeunesse de Communication Jeunesse, 2018, 12-17 ans
Dans les médias
«Véritable bijou… Attention: nuit blanche garantie!» – Catherine Chiasson, Librairie Bric à Brac
«Un énorme coup de coeur!» – Chrystine Brouillet, Salut Bonjour
«Elle peut nous faire passer du rire au larmes en quelques secondes. Il faut le lire». – Monique Polak, Plus on est de fous, plus on lit à Radio Canada

De la même autrice:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s